Bienvenue au Villeneuve Lab

Le Villeneuve Lab s’intéresse à la manière dont le cerveau vieillit, avec un intérêt particulier pour les facteurs qui modifient l’association entre les lésions cérébrales et les performances cognitives. Notre recherche est motivée par le fait que plus de 25% des aînés sont considérés comme cognitivement normaux malgré la présence de bêta-amyloïde dans leur cerveau, l’une des caractéristiques principales de la maladie d’Alzheimer. Ceci suggère que d’autres facteurs interagissent avec le bêta-amyloïde pour déclencher l’expression de déficits cognitifs dans la maladie d’Alzheimer. Cela suggère également que des mesures peuvent être mises en place afin de prévenir ou retarder l’expression des symptômes liés à la maladie. L’un des objectifs principaux des recherches du Villeneuve Lab est donc d’étudier les facteurs qui protègent (ou aggravent) le développement de troubles cognitifs dans les maladies neurodégénératives liées à l’âge. Nous utilisons une approche multimodale qui implique l’imagerie moléculaire en tomographie par émission de positrons (TEP), l’imagerie par résonnance magnétique (IRM), les tests neuropsychologiques et la génétique.

Visitez notre page Recherche pour en savoir plus sur nos projets en cours.

Actualités

Nouvelle subvention des IRSC pour le laboratoire Villeneuve
23 january 2019


Nous sommes heureux d’annoncer que le Dr Villeneuve a reçu une subvention de 5 ans des Instituts de recherche en santé du Canada pour le projet intitulé « Preventing the progression of Alzheimer’s disease pathology by targeting the effects of lifestyle factors and personality traits.« 

Investigateur principal: Villeneuve, Sylvia C
Investigateurs associés: Breitner, John C; Collins, D. Louis; Poirier, Judes; Rajah, M. Natasha N; Soucy, Jean-Paul; Vachon-Presseau, Etienne


Lire le résumé (en anglais)

Abstract:
There are over half a million Canadians living with dementia, the leading cause being Alzheimer’s disease (AD). Amyloid and tau are the pathological hallmarks of AD. They start to accumulate between one and two decades before memory impairment. We know that the apolipoprotein (APOE) 4 allele, the main genetic risk factor for AD, influences amyloid and tau accumulation. It is unclear if other factors, such as lifestyle factors (e.g. education and cognitive activity) or personality traits (e.g. optimism and neuroticism), can also modify amyloid and tau accumulation and/or if these factors can buffer the deleterious effect of APOE4 on AD pathology accumulation. Lifestyle and personality traits are of interest because they are modifiable (particularly lifestyle) and, therefore, could be prime targets for prevention efforts. The first objective of this proposal is to determine the lifestyle factors and personality traits that are associated with amyloid and tau burden in cognitively normal older adults at risk of developing AD dementia. The second objective is to determine if some lifestyle/personality factors can counteract the negative effects of APOE4 on AD pathology accumulation. Finally, we want to test if the lifestyle/personality factors can delay the clinical onset of the disease by buffering the negative impact of AD pathology on cognition. Finally, we will test if the factors influencing AD pathology differ between men and women, since we know that women are at increased risk of developing AD dementia. This work will be done in collaboration with the PREVENT-AD, a cohort of almost 400 cognitively normal or very mildly impaired older adults who have a parental history of AD-like dementia. It will focus on 120 individuals that did a brain scan to quantify amyloid and tau in vivo. This multidisciplinary study will give insights about new, sex-specific prevention strategies.


Human Amyloid Imaging conference 2019
16-18 January 2019


Dr. Villeneuve et Theresa, Alexa, Pierre et Melissa ont assisté à la convention HAI 2019 à Miami pour présenter leurs travaux récents. Vous pouvez vérifier leurs affiches ici: [Posters]



[photo gallery]

Le Villeneuve lab a accueilli Anne Maass
7 january 2019


Anne est une chercheuse postdoctoral au DZNE Magdeburg en Allemagne. Elle collaborera avec l’équipe du Villeneuve lab pour étudier les relations entre la mémoire et les protéines amyloïde et tau à l’aide des données d’activation fonctionnelle évoquées par une tâche dans le Prevent-AD.


MAIN 2018 et Retraite du McConnell  BIC
10 december 2018


Félicitations à Julie Gonneaud qui a reçu les prix du meilleur poster à la Montréal AI & Neuroscience conférence (MAIN 2018) et du meilleur abstract à la retraite du McConnell Brain Imaging Center (BIC) pour le projet intitulé «The preclinical phase of autosomal dominant Alzheimer’s disease is characterized by accelerated brain aging». [poster]

Dîner de Noêl
6 december 2018


Un très joyeux Noël à tous, du laboratoire de Villeneuve.