Bienvenue au Villeneuve Lab

Le Villeneuve Lab s’intéresse à la manière dont le cerveau vieillit, avec un intérêt particulier pour les facteurs qui modifient l’association entre les lésions cérébrales et les performances cognitives. Notre recherche est motivée par le fait que plus de 25% des aînés sont considérés comme cognitivement normaux malgré la présence de bêta-amyloïde dans leur cerveau, l’une des caractéristiques principales de la maladie d’Alzheimer. Ceci suggère que d’autres facteurs interagissent avec le bêta-amyloïde pour déclencher l’expression de déficits cognitifs dans la maladie d’Alzheimer. Cela suggère également que des mesures peuvent être mises en place afin de prévenir ou retarder l’expression des symptômes liés à la maladie. L’un des objectifs principaux des recherches du Villeneuve Lab est donc d’étudier les facteurs qui protègent (ou aggravent) le développement de troubles cognitifs dans les maladies neurodégénératives liées à l’âge. Nous utilisons une approche multimodale qui implique l’imagerie moléculaire en tomographie par émission de positrons (TEP), l’imagerie par résonnance magnétique (IRM), les tests neuropsychologiques et la génétique.

Visitez notre page Recherche pour en savoir plus sur nos projets en cours.

Actualités

Dr. William Klunk lecture at MNI
15 October 2018


Dr. Villeneuve, Julie, Alexa et Morteza, ont assisté à la conférence donnée par le Dr William E. Klunk à l’Institut Neurologique de Montréal : « Amyloid Imaging: Influence of Very Advanced Age and Genetic Alterations ».
Dr Klunk est l’un des chercheurs les plus reconnus dans le domaine de l’imagerie amyloïde en TEP. Dr. Klunk et ses collaborateurs ont été à l’origine de la traceur PiB, en 2001, permettant pour la première fois la quantification de la protéine amyloïde dans le cerveau in vivo.

 

 

 

Sixième conférence biennale sur la connectivité cérébrale
24-29 September 2018


Des membres du Villeneuve lab, Julie, Theresa, Alexa, Morteza et Melissa, ont assisté aux ateliers pré-conférence de la 6e édition de la conférence Resting State and Connectivity qui a eu lieu à Montréal. Ils en ont appris davantage sur les nouvelles techniques d’analyses de connectivité ainsi que sur des applications de l’apprentissage machine.
Julie et Alexa ont aussi assisté à la conférence. Julie y a présenté son plus récent projet, un modèle prédictif de l’âge à partir de la connectivité fonctionnelle pour ensuite regarder les différences dans la phase préclinique de la maladie d’Alzheimer [poster].


Photo de groupe recréée dans le style d’une illustration de connectivité cérébrale à l’aide de l’algorithme d’apprentissage automatique DeepArt.

Sander Verfaillie défend sa thèse
12 September 2018


Dr. Villeneuve a été invitée à l’Université VU d’Amsterdam aux Pays-Bas en tant que membre externe du comité de défense de thèse de Sander Verfaillie. Sander était étudiant au doctorat au Centre Alzheimer de l’Univeristé VU et a travaillé sur les plaintes de mémoire subjective en intégrant l’imagerie TEP et IRM. Il a joint le Villeneuve lab en 2016-2017 pour un projet de recherche dont les résultats ont été publiés récemment [Paper].
Sander a défendu sa thèse, intitulée « Neuroimaging in subjective cognitive decline: incipient Alzheimer’s disease unmasked » avec grand succès. Félicitations!

 

 

 

AAIC 2018
19-25 Juil 2018


La Dr. Villeneuve ainsi que Julie Gonneaud, Alexa Pichet Binette, Theresa Kobe, Melissa McSweeney, Pierre-François Meyer and Etienne Vachon-Presseau ont assisté à la convention AAIC 2018 à Chicago pour présenter leurs travaux récents. Alexa, Melissa et Pierre ont donné des conférences sur leurs travaux et Theresa et Julie ont présenté leurs affiches à la convention. [Photos]

 

 
CSHRF 2018
12-15 June 2018


Alexa a présenté son travail sur les associations de facteurs neuropsychiatriques et de personnalités avec des mesures d’amyloïde et de tau recueillis par imagerie TEP. Elle dévoilait un aperçu de la façon dont ces éléments peuvent façonner le risque de la maladie d’Alzheimer. Pierre a quant à lui présenté l’un de ses ouvrages démontrant que les marqueurs protéiques du LCR (liquide céphalo-rachidien) des principales voies biologiques liées à la MA peuvent indiquer une résilience à la pathologie d’Alzheimer. Alexa et Pierre ont respectivement reçu une Mention d’honneur et une médaille d’or des IRSC pour leurs présentations à la CSHRF 2018! Félicitations à vous deux!