Evaluer l’interaction entre pathologie de type Alzheimer et pathologie vasculaire

Retour à la recherche

Contexte

Les facteurs de risque vasculaires (par exemple l’hypertension, la dyslipidémie et le diabète) sont des facteurs de risque bien connus de la maladie d’Alzheimer (MA). L’une des voies par laquelle le risque vasculaire augmente la probabilité de démence est en provoquant des lésions cérébrales vasculaires (LCV) (par exemple, des lésions de substance blanche et des infarctus). L’avènement de l’imagerie amyloïde en TEP a aidé à établir que les facteurs de risque vasculaires conduisent à la MA également par des voies indépendantes des LCV, du moins lorsque les LCV sont calculées à partir des lésions de substance blanche et des infarctus. Des études in-vivo, par exemple, montrent que l’augmentation du risque vasculaire est liée à une charge Aβ plus élevée, une relation qui n’a pas été trouvée avec les LCV.

En outre, bien que les LCV et l’Aβ aient un effet additif et indépendant sur l’intégrité cérébrale (par exemple sur l’atrophie), il a été montré que les facteurs de risque vasculaires potentialisent l’impact de l’Aβ sur l’épaisseur corticale au niveau des régions vulnérables à la MA. Peu de choses sont connues sur l’interaction entre tau et santé vasculaire.

Recherches en cours

  1. Étudier l’influence des facteurs de risque vasculaires (FRVs) – seuls ou combinés – sur les modifications pathologiques de MA, notamment sur les protéines Aβ et tau, mesurées dans le LCR et en TEP.
  2. Évaluer si des FRVs spécifiques interagissent avec l’Aβ et le tau pour potentialiser les modifications avec le temps au niveau de la cognition et du cerveau.
  3. Évaluer l’impact des FRVs sur l’intégrité de cognitive et cérébrale chez les individus sans pathologie de type MA.
Cliquez ici pour voir les recherches antérieures

Aller à:
Imagerie des maladies vasculaires et de l’amyloïde dans le cerveau vieillissant : Implications pour le traitement
Interaction entre risque vasculaire élevé et Aβ dans les régions vulnérables à la MA
Lésions de substance blanche et atrophies vulnérables à la MA
Index d’évaluation du risque vasculaire chez les personnes âgées
La présence de multiples facteurs de risque vasculaires augmente les déficits dans le trouble cognitif léger

Avec William Jagust, nous avons publié une revue intitulée « Imaging Vascular Disease and Amyloid in the Aging Brain: Implications for Treatment » dans The Journal of Prevention of Alzheimer’s Disease [résuméPDF]. Cette revue présente d’abord un bref aperçu des connaissances sur l’association entre la pathologie de type Alzheimer et les facteurs vasculaires (à la fois les lésions cérébrales vasculaires et les facteurs de risque vasculaires) issues des études épidémiologiques et des études d’autopsie. Nous abordons ensuite ce que l’on a appris depuis l’avènement de l’imagerie Aβ in vivo (voir figure ci-dessous). Les possibles pistes de prévention et de traitements sont également explorées en parallèle d’indications pour les futures recherches.

Figure: Voies distinctes et communes aux pathologies Alzheimer et vasculaires.

Proposition conceptuelle des relations entre la MA et les facteurs vasculaires. Alors que la charge Aβ et les altérations cérébrales vasculaires (LCV, lésions de substance blanche et infarctus) ont des voies distinctes, les facteurs de risque vasculaires sont associés à la fois la charge Aβ aux LCV. Les facteurs de risque vasculaires sont également associés à l’intégrité cérébrale via une voie indépendante de l’Aβ et des LCV. En conséquence, les facteurs de risque vasculaires devraient être une cible privilégiée pour la prévention.
Aβ: amyloïde-bêta. BBB: barrière hémato-encéphalique (Blood Brain Barrier). CBF: flux sanguin cérébral (Cerebral Blood flow); VBI: lésions vasculaires cérébrales (Vascular Brain Injuries)

_________________________________________________________________

Dans un article publié dans Neurology [pubmedPDF], ], le Dr Villeneuve a présenté une étude montrant qu’un risque vasculaire élevé est lié à une réduction de l’épaisseur cortical dans les régions fronto-temporales, indépendamment de l’Aβ. Ces régions fronto-temporales sont également affectées chez les individus présentant des dépôts d’Aβ, mais ces derniers présentent en plus un amincissement au niveau du cortex pariétal. Par ailleurs, il a été montré que l’Aβ et le risque vasculaire interagissent dans les régions postérieures du cerveau (particulièrement dans les régions pariétales), où l’Aβ a son plus grand effet. De cette façon, l’effet négatif de l’Aβ dans les régions postérieures est augmenté par la présence de risque vasculaires (ou vice versa). Ces résultats apportent un éclairage sur les mécanismes par lesquels le risque vasculaire augmente la probabilité de développer la maladie d’Alzheimer (MA) et supporte les interventions thérapeutiques qui visent à contrôler le risque vasculaire pour la prévention de la MA. Cette étude a reçu l’Alzheimer Association award for young scientist in Northern California. Reconnaissance dans la presse: Alzforum

Fig1CT

Figure: Cartes statistiques montrant l’impact de l’Aβ, du risque vasculaire (score FCRP) et du cholestérol HDL sur l’épaisseur corticale chez les PIB +(= Aβ+), PIB- (= Aβ-) et dans l’ensemble des sujets âgés. Des associations négatives (représentées par des couleurs froides) apparaissent avec le risque vasculaire alors que des associations positives (représentées par des couleurs chaudes) apparaissent avec le cholestérol HDL. Les cartes statistiques ont été créées en utilisant des seuils statistiques à p <0,05. Les analyses sont corrigées pour l’âge, le statut cognitif et pour les comparaisons multiples.

_________________________________________________________________

En collaboration avec Miranka Wirth, nous avons montré que les lésions de substance blanche sont associées à une atrophie des régions cérébrales vulnérables à la maladie d’Alzheimer. Cette étude est publiée dans JAMA Neurology [pubmed]. Reconnaissance dans la presse:  AlzforumPsychcongress

_________________________________________________________________

Avec la collaboration de Sylvie Belleville, Serge Gauthier, Fadi Massoud et Christian Bocti, nous avons développé un index qui regroupe les facteurs de risque et maladies vasculaires. Cet index nous permet d’évaluer le profil de risque vasculaires chez les personnes âgées. Il est facile à utiliser et a été créé à des fins cliniques et de recherche. L’index est maintenant utilisé dans plusieurs projets de recherche à Montréal [pubmed, PDFindex].

_________________________________________________________________

En utilisant l’index de charge vasculaire que nous avons créé, nous avons constaté que l’effet combiné de plusieurs facteurs de risque vasculaires augmente les déficits exécutifs et les troubles de mémoire chez les personnes atteintes de trouble cognitif léger (MCI, pour Mild Cognitive Impairment)(Villeneuve et al., Neurobiol Aging, 2012Neuropsychologia, 2011DGCD, 2009). Ces publications scientifiques ont également aidé à identifier les tâches cognitives qui sont utiles pour évaluer le pronostic des MCI. Le manuscrit, publié dans DGCD, a obtenu un prix IA-CIHR  pour son impact sur la recherche sur le vieillissement et l’étude publiée dans Neuropsychologia a obtenu le prix « Cerveau en tête » des  IRSC pour son impact sur la recherche en santé mentale.

_________________________________________________________________

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les documents distribués ici ont été fournis comme un moyen d’assurer la diffusion de travaux scientifiques et techniques sur une base non commerciale. Les droits d’auteur et tous les droits y afférents sont maintenus par les auteurs ou par d’autres titulaires des droits d’auteur, même s’ils ont partagé leurs œuvres ici par voie électronique. Il est entendu que toutes les personnes qui copient ces informations respecteront les termes et contraintes invoqués par le copyright de chaque auteur et / ou d’autres éditeurs (le cas échéant). Ces travaux ne peuvent pas être republiées sans l’autorisation explicite du détenteur du copyright.